Document sans titre

IKARUGA
retour à la carte

Le HÔRYÛJI (temple de la Secte Shôtoku) est situé à Ikaruga, à seulement quelques kilomètres de Nara. C’est un des endroits incontournables du pays, les hordes de touristes et les cars entiers déversant leurs flots d’écoliers sont là pour le prouver. HÔRYÛJI est en effet le plus ancien temple du Japon (fondé en 607), et il possède les plus anciennes structures en bois du Monde. C’est donc tout naturellement que HÔRYÛJI a été le premier site japonais inscrit au registre du Patrimoine de l’Humanité, en 1993.
Le site s’étend sur plus de 187000 m² et contient plus de 2000 structures architecturales et objets incontournables, dont presque 200 ont été désignés comme Trésors Nationaux ou Biens Culturels Importants. -
L’Enceinte Ouest (SAIIN GARAN) regroupe les principaux bâtiments du site : la Pagode à cinq étages (GOJÛ NO TO) de 32,5 mètres de hauteur




Le DAIKÔDÔ, la grande salle de lecture



Le KONDÔ, le bâtiment principal, abritait autrefois des peintures magnifiques sur ses murs, peintures qui ont hélas disparues. Le KONDÔ abrite néanmoins encore quelques trésors, notamment quelques œuvres d’art qui figurent parmi les plus vieilles statues en bois du Monde.


Un peu plus à l’Est, la Salle du Trésor (DAIHÔZOIN) renferme de nombreuses pièces et œuvres d’art de toute beauté (photos interdites, les présents clichés proviennent de prospectus) : statues, reliquaires, peintures, textiles, masques, les trésors sont innombrables.


Dream-Changing Kannon


Tamamushi Tabernacle
En continuant toujours vers l’Est, on accède à la seconde Enceinte du site. Le bâtiment principal de ce coté ci du temple est le YUMEDONO (Pavillon des rêves), un des plus anciens édifices religieux du Japon. Le Prince Shôtoku y recevait, dit-on, les réponses à ses questions philosophiques sous forme de rêves.

Proche du YUMEDONO, le TÔIN SHÔRÔ

La visite se termine enfin avec le CHUGUJI. Ce temple ne fait pas parti du HÔRYÛJI, et il vous faudra payer un supplément pour pouvoir y pénétrer. Ce site était autrefois situé à environ un kilomètre de son emplacement actuel. Il s’agissait de la demeure de l’Impératrice Anahobe no Hashibito, mère du Prince Shôtoku. A la mort de sa mère le Prince transforma le Palais d’Ikaruga en temple, et pour ce faire il déplaça des pierres depuis le lieu d’origine jusqu’au HÔRYÛJI.

retour à la carte